Le reflux gastrique ou reflux gastro-œsophagien (RGO) est une affection qui se manifeste par le reflux du contenu stomacal vers l’œsophage. Les sucs gastriques enflamment et endommagent la muqueuse de l’œsophage. Le liquide régurgité contient principalement de l’acide et de la pepsine, les deux sont produits par l’estomac. Il peut également contenir de la bile. Parmi tous les contenus du liquide, l’acide est le plus nuisible.

Patient du RGO un jour, patient pour toujours ? Pour beaucoup de personnes, et malgré le fait qu’il existe des traitements naturels du reflux gastrique, le RGO est une affection chronique qui dure toute la vie. Le reflux des sucs gastriques vers l’œsophage survient aussi chez des individus normaux. La différence entre cette forme de reflux et celle des patients atteints du RGO réside dans le fait que le liquide reflué chez ceux-ci, contient plus d’acide et reste plus longtemps dans l’œsophage. Le corps dispose de mécanismes naturels de défense contre les effets du reflux et de l’acide. La salive contient du bicarbonate qui neutralise une infime partie de l’acide resté dans l’œsophage. La gravité, la déglutition et la salive constituent des mécanismes de défense qui fonctionnent lorsque l’individu est en position verticale.

Quelles sont les complications dues au RGO ?

Il existe diverses complications liées au reflux gastrique : ulcères, sténoses, toux, asthme, inflammations et infections diverses… Voici le détail de ces principales complications :

Ulcères

Les cellules qui tapissent la muqueuse de l’œsophage sont parfois endommagées par les sucs qui refluent de l’estomac. Un ulcère est une rupture de la muqueuse de l’œsophage qui survient dans une zone enflammée. Il peut entraîner des saignements. Lorsque les saignements s’aggravent, une transfusion sanguine est nécessaire ainsi qu’un traitement endoscopique ou chirurgical.

Sténoses

Lorsque l’ulcère guérit, il laisse des cicatrices dans l’œsophage. Le tissu cicatriciel se rétracte et rétrécit le lumen de l’œsophage. Ce rétrécissement est appelé sténose. Une sténose peut conduire au blocage, dans l’œsophage, des aliments avalés.

Œsophage de Barrett

Le RGO chronique entraîne une modification des cellules qui tapissent la paroi de l’œsophage. Ces cellules, d’abord précancéreuses, finissent par devenir cancéreuses.

Toux et asthme

Certains nerfs dans l’œsophage sont stimulés par l’acide contenu dans les sucs reflués, ce qui entraîne une vive douleur. D’autres nerfs irrités provoquent des quintes de toux. Les nerfs œsophagiens irrités se connectent à ceux qui relient les poumons, cette connexion entraîne un rétrécissement des voies respiratoires, ce qui déclenche des crises d’asthme.

Inflammation de la gorge et du larynx

Lorsque les sucs reflués dépassent le sphincter œsophagien supérieur, ils pénètrent dans la gorge et le larynx, et provoquent l’angine.

Inflammation et infection des poumons

Les sucs gastriques remontent vers les poumons et provoquent des quintes de toux et l’étouffement. Le résultat : une infection des poumons et la pneumonie.

Infection des sinus et otite moyenne

Récurrentes chez les enfants, elles surviennent lorsque l’accès des sinus et des oreilles moyennes est bloqué aux voies nasales par le gonflement des adénoïdes. Le fluide s’accumule alors à l’intérieur de ces organes.

Le RGO se soigne grâce à des changements de style de vie, aux antiacides, antihistaminiques (bloqueurs H2), inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), médicaments de promotilité, barrières de mousse, la chirurgie et l’endoscopie.

Traiter le reflux gastrique de manière naturelle

Pour en savoir plus sur les manières de traiter le reflux gastro-œsophagien de manière naturelle, vous pouvez consulter le livre « Problèmes d’acidité gastrique ? Plus jamais !« . Il constitue une référence en la matière et regorge de conseils pour identifier le type de reflux RGO dont vous souffrez et y apporter les solutions adéquates.

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*