S’il est vrai que le reflux gastrique peut être jugulé grâce à des médicaments et à un régime alimentaire approprié, les cas sévères requièrent souvent une opération chirurgicale. La récidive est l’une des caractéristiques principales du reflux gastrique et la chirurgie constitue le meilleur moyen d’éradiquer la maladie.

1. Les causes du RGO

Le reflux gastrique (reflux gastro-œsophagien (RGO)) est un état physiologique causé par une défaillance du sphincter œsophagien inférieur (valve musculaire qui relie l’œsophage à l’estomac). Cette défaillance entraîne le reflux du contenu stomacal qui remonte dans l’œsophage puis la gorge. Dans des conditions normales, le sphincter œsophagien inférieur empêche la régurgitation des acides de l’estomac dans l’œsophage.

Le sphincter agit d’ordinaire comme une barrière entre l’estomac et l’œsophage, il garantit l’étanchéité des parois de l’œsophage afin de le protéger des sucs digestifs produits par l’estomac. Toutefois, compte tenu de la pression anormale, de la faiblesse du sphincter œsophagien inférieur, du positionnement anormal de l’œsophage ou des contractions musculaires irrégulières du sphincter, les sucs digestifs peuvent aisément refluer dans l’œsophage puis la gorge. La chirurgie permet de rectifier ces défaillances en régulant l’activité du sphincter œsophagien inférieur prévenant ainsi le reflux des sucs gastriques vers la partie supérieure de l’œsophage.

2. Les interventions les plus courantes

 Il existe de nombreuses opérations chirurgicales contre le reflux gastrique. La Laparoscopie aussi connue sous le nom de Fundoplicature de Nissen ou endoscopie thérapeutique intraluminale est l’une des plus efficaces. Ces interventions chirurgicales sont sûres et le rétablissement est garanti.

Les interventions chirurgicales impliquent des procédures médicales simples et assurent une guérison durable aux patients souffrant des formes sévères du reflux gastrique. Bien que la chirurgie soit souvent conseillée aux patients souffrant de reflux gastrique chronique, elle convient également pour des personnes atteintes de formes moins sévères.

La fundoplicature est l’intervention chirurgicale contre le reflux gastrique la plus pratiquée. Cette opération consiste à resserrer les parois de l’œsophage dans la région adjacente à l’estomac, ce qui augmente la pression à proximité du sphincter œsophagien inférieur. En augmentant la pression au niveau du point de jonction entre l’œsophage et l’estomac, la chirurgie empêche le contenu stomacal de refluer vers l’œsophage. Une autre méthode utilisée dans le traitement chirurgical du reflux gastrique consiste à resserrer la valve de l’œsophage. Ce resserrement permet à la valve de sceller efficacement les parois de l’œsophage empêchant ainsi la régurgitation des acides gastriques à l’intérieur de cet organe.

L’endoscopie thérapeutique intraluminale est assez similaire aux interventions décrites ci-dessus à la seule différence qu’elle implique l’utilisation d’un endoscope. Cette opération est rapide et les risques sont faibles. De manière générale, les patients se rétablissent rapidement après cette opération et ne nécessitent aucun traitement postopératoire.

Grâce aux avancées technologiques et à la multitude de procédures innovantes qui existent aujourd’hui, la chirurgie contre le reflux gastrique s’effectue de façon rapide, sûre et efficace. Ceci étant, il existe également des remèdes naturels. Cliquez ici pour les découvrir.

 

4 Comments

  1. C’est beau tout vos commentaires sur les opération du reflux, moi ça fait 42 ans que je suis pris avec cette maudite maladie dans mon cas chronique et quand c’est le temps de l’opération les médecins ne te rassure pas du tout, pour l’opération du Nissen cela n’est pas du tout guaranti… et sur les forum plein de gens nous avise que c’est pire après, je demeure à Montréal P.Q. et des chirugiens il y en a juste 2 et l’attente est infernal… A quel endroit il y a des opérations guarantie….

    1. Bonjour,

      Pour ma part, j’ai subi l’intervention de Nissen il y a un an. Si les trois premiers mois ont été pour moi très difficiles, cette opération m’a beaucoup aidée, bien que mon reflux ne soit à l’heure actuelle toujours pas éradiqué, malgré la poursuite du traitement thérapeutique.

      Je ne regrette pas (bien que l’intervention ne soit pas sans séquelles), mais je me demande parfois si je vais pouvoir continuer comme cela toute ma vie, avec la persistance du reflux et ses conséquences (toux, asthme, infection de l’oesophage, etc).

      Ma chirurgienne m’a parlé il y a quelques mois d’une autre opération beaucoup plus lourde, que j’ai refusée. Il s’agit grosso modo de relier l’estomac directement à l’oesophage. Sauf que je n’ai pas très envie de perdre 30kg ni de massacrer mon corps ainsi. J’aurais souhaité me renseigner sur cette opération, mais je ne la trouve nulle part :/

  2. Bonsoir.
    En 2000 j avait un rGO.. Et j été opéré en 2000.
    Maintent je suis asthmaique. J’ai voulu savoir est ce le reflux revient après l opération ou non et ce qu il y a relation entre ces 2 maladies.
    Merci de me répondre

  3. Je me suis fait operee 2 fois deja et 2 echecs. Et la je dois me faire reoperer car c’est une vraie catastrophe. J’ai un dumping syndrome maintenant. Je ne sais plus quoi penser de ces chirurgiens.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*