Avez-vous de la peine à nourrir votre bébé car il crache et vomit sans cesse ? Ne négligez pas ce problème, ce n’est pas normal. En effet, il pourrait s’agir du reflux gastro-œsophagien (RGO) aussi connu sous le nom de reflux gastrique. Penchez vous sérieusement sur la question avant que sa santé ne soit menacée. Le reflux gastrique a des effets dévastateurs. Il peut entraîner malnutrition et troubles de croissance.

Reflux gastrique du nourrisson : les symptômes

Lorsqu’un nourrisson souffre de reflux gastrique, il est mal à l’aise car les remontées irritent sa gorge. Généralement, la maladie survient lorsque la pression abdominale augmente alors que l’estomac du bébé est plein. Tousser et crier directement après le repas peut causer cette pression, sur la partie supérieure de l’estomac, qui pousse les acides gastriques à refluer vers la gorge.

Les symptômes du reflux gastrique incluent:

–    Perte de poids

–    Vomissements et expectorations récurrentes

–    Crises d’étouffement constantes

–    Apnée

–    Bave excessive

–    Difficultés à avaler

–    Enrouement

–    Aversion alimentaire

–    Irritabilité

–    Infection auriculaire chronique

–    Mal de gorge

–    Mauvaise haleine

–    Douleurs à la poitrine

–    Troubles de sommeil

Diagnostic du reflux gastro-oesophagien chez le nourrisson

Bien qu’il existe ces symptômes apparents du reflux gastrique, certains nourrissons ne les manifestent pas forcément  notamment les vomissements. En fait, dans ces cas, la tendance du bébé est de ré-ingurgiter les acides. Donc, même s’il ne semble pas irriter par la maladie, elle reste préjudiciable. En cas d’absence de symptômes visible, détectez-la grâce à un test de pH.

En effet, chez le nourrisson, cette maladie peut être diagnostiquée grâce à de nombreux examens notamment le test de baryum. Au cours de ce test, le nourrisson ingère une petite quantité de baryum. Ensuite, le médecin analyse la trace des aliments décrite grâce au produit chimique. Seulement, l’examen est probant uniquement si le bébé souffre de remontées acides au moment du test. La radio est une autre option. Dans le cas d’une radio, le baryum est remplacé par une solution radioactive absorbée avant le test. La fréquence des remontées est ensuite analysée grâce à la phototypes. Une endoscopie permet également d’examiner l’appareil digestif du bébé (bouche, œsophage, …).

 Reflux gastrique du nourrisson : le traitement

Bébé prend son biberon
Limitez les risques de remontées en maintenant bébé debout pendant le repas.

Afin de soigner efficacement votre bébé, augmenter la consistance de ses repas grâce à des céréales par exemple. Pendant le repas, maintenez le debout et non couché sur le dos. De même, lorsque vous changez sa couche, ne le couchez pas surtout s’il vient de manger. Par ailleurs, il est important qu’il rote car les éructations fréquentes réduisent les risques de remontées acides. En outre, préférez les petits biberons, donnés à intervalles réguliers, aux repas copieux.

L’allaitement est d’une importance capital dans la lute contre le reflux gastrique chez bébé. Il réduit vomissements et autres symptômes apparents. Des études ont prouvé que le lait maternel et les besoins du nourrisson sont complémentaires. De plus, la composition naturelle du lait maternel permet d’éviter les effets secondaires, telles que la constipation, des formules chimiques. Le pédiatre peut aussi prescrire d’autres médicaments pour soulager votre bébé. Dans ce cas, respectez scrupuleusement les consignes d’administration. Si le médicament aggrave la maladie, il est préférable de le changer.

Compte tenu du fait que les bébés, contrairement aux adultes, ne peuvent pas expliquer leurs symptômes ou sensations, détecter le reflux gastrique chez eux est souvent difficile. Par conséquent, si vous avez la moindre préoccupation, consultez votre pédiatre. Une fois que la maladie est diagnostiquée, vous devez immédiatement prendre les mesures qui s’imposent. Pour vous documenter de manière approfondie sur le reflux gastrique, consultez cet ouvrage.

1 Comment

  1. Bonjour,
    Mon fils a longuement souffert de reflux gastriques. Sa trachée était totalement à vif et il a été très long pour le soigner !! L’œsophage du nourrisson n’est pas encore très mur et le simple fait que ses aliments remontent vers la bouche irrite la trachée et les cris qui vont avec sont atroces. Parole de maman ayant connu cela. Nous avons consulté son pédiatre qui nous a donné les mêmes conseils que vous pour atténuer les reflux gastriques et en peu de temps Enzo allait beaucoup mieux. Je vous remercie encore pour ces mines d’informations « en or ».
    Excellente continuation à vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*