Quand nous mangeons, le contenu stomacal est normalement acheminé vers les intestins grâce aux contractions des muscles digestifs. Seulement, lorsqu’il s’agit de patients atteints du reflux gastro-œsophagien, ce contenu remonte dans l’œsophage et, compte tenu de l’acide présent dans les sucs digestifs, le patient souffre d’une inflammation de la gorge accompagnée de douleurs dans l’abdomen et le sternum. La dyspepsie, les vomissements, les régurgitations et les problèmes respiratoires constituent d’autres symptômes typiques.

Le reflux gastro-œsophagien est une maladie chronique. Une fois qu’elle a commencé à se répandre dans votre corps, elle y reste pour toujours. Bien qu’il existe des traitements, les symptômes se montrent souvent persistants. Par conséquent, le traitement doit être répété inlassablement.

Le fait que les liquides gastriques remontent dans l’œsophage est normal. Il se produit également chez les personnes saines. Seulement, lorsqu’il s’agit de patients atteints du reflux gastro-œsophagien, le contenu stomacal contient plus d’acide et cet acide tend à rester plus longtemps dans l’œsophage.

Moyens d’autodéfense présents dans le corps

Évidemment, le corps humain a ses propres mécanismes visant à limiter les conséquences néfastes des acides reflués. Les glandes salivaires, situées à l’intérieur de la bouche, sont un exemple. Ces glandes produisent la salive, un liquide contenant du bicarbonate. Lorsque nous avalons, ce liquide passe à travers l’œsophage.

Le bicarbonate, efficace contre le reflux gastro-œsophagien

bicarbonate de soude, efficace contre le reflux gastrique
Le bicarbonate de soude est un élément alcalin fréquemment utilisé dans le traitement du reflux gastrique

Le bicarbonate a la capacité de neutraliser les acides qui pourraient résulter de précédentes régurgitations. En outre, certaines études ont révélé que dans la majeure partie des cas, le reflux se produit en journée. Durant cette période, nous sommes souvent debout. Grâce à la gravité, les effets du reflux sont limités car le contenu stomacal est maintenu vers le bas. De plus, lorsque nous sommes éveillés, nous avalons constamment, ce qui accentue l’action de la salive sur la réduction des niveaux d’acide dans la gorge.

Limites des moyens innés

Ces moyens naturels dont le corps use afin de se protéger sont importants dans le maintien de l’œsophage. Cependant, la salive, l’action d’avaler et la gravité fonctionnent uniquement lorsque nous sommes debout. Au cours de la nuit, lorsque nous dormons, la gravité n’est d’aucune aide. De même, la sécrétion salivaire est considérablement réduite et nous n’avalons pas.

Pour ces raisons, lorsque le reflux gastro-œsophagien survient dans la nuit, il cause une douleur plus intense dans l’œsophage car les acides y restent plus longtemps et entraînent par conséquent plus de dégâts.

Grossesse et obésité, facteurs à risque

femme enceinte pratiquant la thérapie positionnelle
La thérapie positionnelle chez la femme enceinte limite les risques de reflux gastrique

Les femmes enceintes et les personnes atteintes d’obésité sont plus exposées au reflux gastro-œsophagien.

La production accrue d’hormones durant la grossesse et les quantités élevées de graisses dans le corps peuvent conduire au reflux gastrique. En effet, à cause de ces augmentations, la pression sur le sphincter œsophagien inférieur, un muscle qui empêche le contenu stomacal de remonter dans l’œsophage, est réduite. Par conséquent, il est plus facile pour les aliments partiellement digérés de refluer car la pression qui les maintient est diminuée.

De plus, dans le cas des femmes enceintes, la pression sur l’abdomen augmente à cause du développement du fœtus.

Mise en application de la thérapie positionnelle

Il existe de nombreux moyens d’aider le corps à réduire les occurrences du reflux. La thérapie positionnelle est l’un des plus simples. Elle est mise en application par un soulèvement de la tête et du torse pendant le sommeil.

Les oreillers, en vente partout, peuvent être disposés de manière à soulever le torse d’environ quinze à vingt centimètres. Cette position peut efficacement prévenir le reflux. Des enquêtes ont révélé que des soulèvements plus importants mais recommandés produisent de meilleurs résultats.

Il existe plusieurs autres solutions pour traiter le reflux gastrique grâce à des remèdes naturels. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire « Problèmes d’acidité gastrique ? Plus jamais ! » de John Ellis.

4 Comments

  1. Je souffre de reflux provoquant des crises de toux surtout en position allongee. pourtant, je n’ai jamais de brulures eosophagiennes. Le diagnostic « toux/reflux » est il errone?
    merci de me repondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*